-Commanditaires de l'Údition 2017-

Victor Bell, président, Environmental Packaging International (EPI)
Professionnel des emballages certifiés, Victor Bell travaille depuis plus de 30 ans sur les enjeux environnementaux associés aux produits et aux emballages. Il fonde, en 1998, Environmental Packaging International (EPI), un cabinet de consultation qui conseille les propriétaires de marque et les détaillants du monde entier ainsi que les acteurs, tous segments confondus, du secteur de l'emballage sur un ensemble très diversifié de questions qui touchent la conformité environnementale, la gestion responsable des produits et le développement durable toujours en lien avec les produits et leurs emballages. Il est membre fondateur de la Sustainble Packaging Coalition (SPC) et a siégé à son comité de direction à titre de coprésident du Groupe de travail de l’État du Connecticut sur l’étude des méthodes de réduction des emballages de produits de consommation générateurs de déchets solides. Expert reconnu sur la question des emballages et leurs conséquences sur l'environnement à l’échelle mondiale, il donne régulièrement des conférences et signe des articles dans les plus grandes publications du milieu. Il est titulaire d’une maîtrise (affaires maritimes) et d’un baccalauréat (ressources naturelles) de l’Université de Rhode Island et d’une maîtrise (études urbaines et environnementales) de l’Institut polytechnique Rensselaer.

Sabrina Cescolini, Directrice Développement durable, Intetek
Sabrina Cescolini possède près d’une dizaine d’années d'expérience dans la consultation sur divers aspects du développement durable stratégique et mène des projets dans ce domaine avec une connaissance exceptionnelle et de solides compétences en gestion. Basée à Toronto, elle veille au respect de l'excellence technique des demandes d’accréditation écologique et des certifications en développement durable. Que ce soit pour un produit en particulier, un matériau ou un bâtiment entier, elle arrive à concilier, grâce à son approche holistique, les exigences et la rentabilité des projets pour faire avancer notablement ses clients vers leurs objectifs. Mesures favorisant l'efficacité et la conservation énergétiques, analyse comparative, évaluation du cycle de vie, bilan de carbone, sélection et vérification des matières, conformité aux certifications des bâtiments, efficacités opérationnelles et création de programmes sont au nombre de ses spécialités.

Ghyslain Cadieux, directeur principal, Groupe Stratégie et performance, Raymond Chabot Grant Thornton 
Ghyslain Cadieux est directeur principal au sein du Groupe-conseil stratégie et performance. Il possède plus de 20 ans d'expérience en gestion de la performance dans le secteur public, notamment auprès des fabricants et des entreprises de services. Ses mandats l’ont surtout amené à analyser et à implanter, en entreprises, des systèmes de coût de production et de gestion de la performance. Rentabilité, tarification et budgétisation sont au cœur de sa pratique. Il a favorisé de nombreux partenariats en mettant à profit l'expertise de son équipe. Depuis 2007, il a mené bon nombre d’analyses des coûts et de la performance dans le secteur de la gestion des matières résiduelles et l'expertise de son équipe est reconnue partout au Québec.


Mathieu Lendick, directeur principal, Groupe Stratégie et performance, Raymond Chabot Grant Thornton
Mathieu Lendick est l’un des directeurs principaux du Groupe Stratégie et performance chez Raymond Chabot Grant Thornton. Il commence à y travailler il y a 12 ans puis réalise pendant plus de 10 ans des vérifications d’états financiers et non financiers dans des domaines variés. Mathieu Lendick se consacre entièrement aux missions d’audits spéciaux. Lui et son équipe ont acquis une connaissance exhaustive des différents programmes de gestion responsable au Canada. Raymond Chabot Grant Thornton réalise une centaine d’audits par année au Québec et ailleurs au Canada, ce qui lui a valu une reconnaissance certaine dans le milieu.


Allen Langdon, Directeur général, Recycle BC
En tant que directeur général de Recycle BC, Allen supervise le premier programme 100% de responsabilité étendue des producteurs (EPR) en Amérique du Nord où l'industrie a assumé la pleine responsabilité financière et de gestion du système de recyclage résidentiel.
Allen a une vaste expérience en matière de durabilité et de responsabilité élargie du producteur, et a précédemment été vice-président de la durabilité pour le Conseil du commerce de détail et vice-président de l'environnement pour le Conseil canadien des distributeurs d'épicerie.
Allen est également le directeur général du programme Multi-Material Stewardship Western (MMSW) en Saskatchewan.

Maryse Vermette, Présidente-directrice générale
Exerçant depuis plus de vingt-cinq ans des fonctions de direction dans des organisations publiques et privées québécoises en lien avec la collecte sélective des matières recyclables, Maryse Vermette est l’une des pionnières de ce secteur d’activité moteur de l’économie circulaire. Titulaire d’un baccalauréat en urbanisme de l’Université de Montréal et d’un MBA, Mme Vermette est, depuis 2008, présidente-directrice générale de Éco Entreprises Québec (ÉEQ). Elle a siégé sur plusieurs conseils d’administration d’organismes socio-économiques et a été nommée en 2014, co-présidente du Comité-conseil sur les matières résiduelles du ministre du Développement durable de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Conférencière recherchée ici comme à l’étranger, elle contribue au rayonnement de l’expertise québécoise dans les domaines de l’écoconception des emballages, du recyclage des matières secondaires et de l’optimisation de la chaîne de valeur de la collecte sélective. Riche de son expérience de directrice générale d’une MRC de la région métropolitaine de Montréal, de 1988 à 2003, et de directrice des relations avec les municipalités de Collecte sélective Québec, de 2003 à 2005, sa connaissance des enjeux matière de collecte sélective lui permet de rallier les intervenants derrière des consensus porteurs.


Denis Coderre, Maire de Montréal
En cette année de célébrations du 375e anniversaire de Montréal, je suis très heureux que notre métropole ait été choisie pour accueillir la 7e édition du Congrès sur la gestion responsable au Canada.

En favorisant le partage d’expertises en matière d’innovation, de gouvernance et de protection de l’environnement, cette rencontre contribue activement au développement d’une économie circulaire et d’une gestion plus saine des produits de consommation.

Les pratiques de gestion responsable ont beaucoup évolué au cours des dernières années. Il demeure toutefois essentiel de multiplier les échanges afin de développer des modèles de création de valeur, dont l’impact contribue positivement au développement social et économique et à la protection de l’environnement.

Le développement d’une économie verte est une priorité pour mon Administration et la consommation responsable est une valeur chère au cœur des Montréalais.

La création de programmes de récupération et de valorisation, tout comme la mise sur pied de mesures incitatives en faveur de l’écoconception des produits, contribuent activement aux efforts collectifs de valorisation. Ce congrès représente donc une belle occasion de mettre en valeur le savoir-faire d’ici et de s’inspirer des meilleures pratiques en matière de développement durable et d’écoresponsabilité.

Je tiens à féliciter chaleureusement Éco Entreprises Québec et toutes celles et ceux qui ont contribué à l’organisation de ce rendez-vous. Je souhaite à l’ensemble des participants des échanges fructueux et un séjour des plus agréables dans notre métropole.

Bon congrès 2017!


Jean Lemire, Explorer, Ecologist, Author, Filmmaker: Our Wonderful & Fragile World
Biologiste de formation, Jean Lemire entame une carrière parallèle en cinéma en 1987 pour conjuguer ses passions pour la recherche et la communication scientifique.

En 2001, il transforme un grand voilier océanographique en plateforme
de recherche scientifique et studio de production. Il sillonne depuis les océans la planète pour sensibiliser les populations aux grands enjeux environnementaux. Ses travaux sur les changements climatiques et la biodiversité ont initié de grandes missions scientifiques.

Avec son équipe de marins et de scientifiques, ils franchissent le légendaire passage du Nord-Ouest en 2002 (Mission Arctique), hivernent en Antarctique en 2005-2006 durant une mission de 430 jours (Mission Antarctique), et entreprennent en 2012 la série 1000 jours pour la planète, un tour du monde sur trois ans pour traiter de l’état de la biodiversité mondiale, en collaboration avec le Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique de l’ONU.

En association avec la Fondation Sedna, il conçoit de nombreux programmes pédagogiques qui sont devenus, au fil des ans, des références dans le domaine scolaire. Ses films obtiennent une multitude de prix prestigieux, dont plus d’une vingtaine de prix Gémeaux et Gemini, récompensant les meilleures productions télévisuelles ou ses artisans.

Prix

  • Médaille Sir Christopher Ondaatje pour l'exploration,
  • La Société Géographique Royale du Canada 2015
  • Ambassadeur de la vague verte pour la diversité biologique, nommé par Ban Ki Moon 2010
  • Prix MODORI, Fondation AEON – Nations Unies, COP 10 Nagoya, Japon 2010
  • Officier de l’Ordre du Canada 2007
  • Citation of Lifetime Achievment, Gouvernement du Canada 2007
  • Prix spécial Phénix en environnement, Gouvernement du Québec 2007

Robert Hutton, vice-président, Innovative Research Group
Robert Hutton est vice-président de Innovative Research Group où lui et son équipe créent des stratégies de communication et de gestion de l’opinion publique, fournissent des conseils sur la mobilisation d’intervenants et la consultation publique et réalisent des études de consommation et de marché. Il est au Canada l’un des plus grands experts en matière de gestion de l’opinion publique, de stratégies de communication et d’affaires publiques. Son champ de pratique s’étend principalement à la recherche en publicité et en communication, à la consultation et à la mobilisation d’intervenants, aux sondages d’opinion publique, aux communications en ligne et aux communications traditionnelles. Il compte parmi ses clients de grandes marques de produits de consommation de masse, des ONG, des OSBL et de grandes sociétés. Il a été l’un des premiers à comprendre les médias sociaux et à réaliser une étude complète sur leur utilisation et les attitudes, étude qu’il a d’ailleurs présentée au congrès annuel de la Advertising Research Foundation à New York en 2008. Robert Hutton est l’un des rares modérateurs au Canada à porter le très prestigieux titre « Master Moderator » en animation et recherche qualitative obtenu du RIVA Institute du Maryland. Il détient aussi le titre de chercheur professionnel de niveau expert de la Market Research Association aux États-Unis. Ses récents projets l’ont amené à travailler sur le positionnement de la marque, les stratégies de développement durable et la création de messages publicitaires pour un important collectif du secteur privé au Canada, sur la santé de la marque d’un grand fournisseur de technologies, sur l’évaluation des intervenants de plans régionaux de transport, sur la création de messages publicitaires et le développement de marchés pour une campagne de promotion touristique en Amérique du Sud, sur une étude ethnographique pour une grande marque de café, et sur la redéfinition d’un concept de vente au détail pour une grande chaîne de fabrication et de distribution de boissons. Il est fréquemment appelé à comparaître comme témoin expert à d’importants procès, dont un grand procès en responsabilité civile et un recours collectif d'envergure en matière de consommation. Il a témoigné devant le CRTC, le Comité de la Chambre des communes sur le Partenariat transpacifique et dans de nombreuses affaires municipales. Sur le plan politique et gouvernemental, il a orchestré, avec d’autres têtes pensantes, bon nombre de campagnes politiques fédérales, provinciales et municipales et de courses à la direction de divers partis. Il a contribué au succès de la campagne libérale en Ontario en 2014 et à celle de la mairie de Toronto la même année. Figure unanimement respectée, tous camps confondus, il puise dans sa très grande connaissance de l’électorat et son sens tactique aiguisé en matière de communications pour définir des stratégies gagnantes. C'est aussi le premier à avoir transposé des techniques d’étude de consommation au domaine des affaires publiques. Il a travaillé, il y a quelque temps, sur des dossiers portant sur le transport, les casinos et l’impartition.

Mdm Karine Joizil, Chair, RECYC QUÉBEC
Depuis son entrée au Barreau du Québec en 2001, Karine Joizil a développé des compétences en matière de contentieux administratif et commercial. Elle s’est joint récemment au cabinet Lavery, de Billy à titre d’associée. Auparavant, elle a pratiqué dans un cabinet boutique de litige spécialisé an actions collectives et a été associée d'une importante firme internationale. Depuis 2005, elle enseigne le droit public et le droit administratif à titre de chargée de cours à l'École du Barreau du Québec. En plus de sa carrière juridique, Me Joizil est activement impliquée dans sa communauté. Elle est présidente du conseil d'administration de la Société québécoise de récupération et de recyclage. Au fil du temps, elle a été impliquée auprès de Tangente, du Réseau québécois de procréation assistée, du YMCA, du Fonds des petits miracles de l'Hôpital Royal Victoria, à la Jeune chambre de commerce haïtienne et au Cercle des jeunes leaders de la Fondation du CHU Sainte-Justine. Me Joizil est récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont le prix « Jeune leader politiquement engagée » de la Jeune chambre de commerce haïtienne reçu en 2009. Elle a également été récipiendaire, en 2008, du prix « Avocat de l'année » dans la catégorie litige civil et commercial de l'Association du Jeune Barreau de Montréal. En 2007, elle a été nommée lauréate du Mois de l'histoire des Noirs.

Denis Brisebois, vice-président directeur, Métro
M. Denis Brisebois est vice-président chez Metro depuis plus de 15 ans et œuvre au sein des grandes chaînes d’alimentation depuis près de 35 ans. En plus de gérer les opérations des magasins affiliés et franchisés de Metro, il participe étroitement á la mise en application de la Politique de responsabilité sociale de Metro, notamment en ce qui a trait aux mesures relatives aux questions d’emballage, de gestion des matières résiduelles, de réduction énergétique et de pêche durable. Il a occupé antérieurement plusieurs postes de gestion dans les domaines de la finance et de l’exploitation de magasins. M. Brisebois est détenteur d’un baccalauréat en commerce de l’Université Laval. Il siège au conseil d’administration de Éco Entreprises Québec depuis juin 2009 et en est le président depuis avril 2010. Il siége également au conseil d’administration de plusieurs organismes caritatifs, dont celui de Mira depuis plus de 15 ans.


John D. Coyne, vice-président, Affaires juridiques et externes, Unilever Canada Inc. 
John Coyne travaille chez Unilever Canada depuis 1992. Il est membre du conseil d’administration d’Unilever Canada, de l’équipe canadienne de direction et est président du Comité de retraite de l’entreprise. Il est bien connu pour son leadership en matière d’écodurabilité des entreprises. Passionné, il est à l’origine du Plan Unilever pour un mode de vie durable, stratégie de croissance de l’entreprise, mais aussi de réduction de son empreinte environnementale et d’augmentation de son utilité pour la société. Il est président-directeur de la Board of Canadian Stewardship Services Alliance, président du conseil d’administration de Stewardship Ontario et l’un des administrateurs d’Evergreen. Il est, de plus, coprésident du comité directeur de Partners in Project Green, un projet environnemental d’envergure de la Toronto Region Conservation Authority. Son leadership en matière d’écodurabilité des entreprises est non seulement connu, mais reconnu. Clean 50 l’a inscrit sur sa liste des plus grands leaders du développement durable au Canada. En 2015, il est nommé membre du Groupe d’action en matière de changement climatique du gouvernement de l’Ontario, groupe chargé de conseiller le ministre ontarien de l’Environnement sur les actions efficaces à prendre pour aider l’Ontario à atteindre ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre et à opérer sa transition vers une économie prospère à faibles émissions de carbone. Il travaille aussi étroitement avec divers groupes dans le domaine et des organisations d’ailleurs.  Il est président du conseil de la fondation de la Comestics Alliance Canada (auparavant Canadian Cosmetic, Toiletry and Fragrance Association) et directeur (et ex-président) de l’Alliance.


Jeff van Damme, vice-président et avocat général, Samsung Canada
Jeff van Damme est vice-président et avocat général des Affaires juridiques et règlementaires chez Samsung Electronics Canada inc. À ce titre, il est aussi chef de la conformité, chef de la protection des renseignements personnels et chapeaute les affaires gouvernementales de l’entreprise. Son implication active dans ce qui touche la responsabilité des producteurs remonte à son arrivée chez Samsung. Il est actuellement président de Recyclage des produits électroniques Canada et membre des conseils d’administration de l’Association pour le recyclage de produits électroniques et de Major Appliance Recycling Roundtable. Avant Samsung, il a passé plus de dix ans dans l’automobile et a été plus récemment avocat général et secrétaire général chez Nissan Canada. Il a précédemment été avocat-conseil chez BMW Canada et a pratiqué le droit chez McMillan LLP.

Madame Hélène Lauzon, Présidente, Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ)
Madame Hélène Lauzon a été nommée présidente du Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) en mai 2008. Le CPEQ constitue le porte-parole des entreprises du Québec dans le domaine de l’environnement et du développement durable. À titre de présidente du CPEQ, madame Lauzon est régulièrement appelée à se prononcer sur les enjeux relatifs à l’environnement, au développement durable et à la responsabilité sociale d’entreprise que ce soit en commission parlementaire, dans les médias, dans les universités ou sur différentes tribunes consacrées à ces enjeux. Hélène Lauzon possède un baccalauréat en droit et une maîtrise en urbanisme. Elle est avocate et urbaniste. Elle est actuellement membre de plusieurs groupes de travail nationaux et provinciaux et fait valoir les préoccupations et contributions des entreprises du Québec dans les domaines de l’environnement et du développement durable. Madame Lauzon siège sur divers conseils d’administration, dont celui de l’Administration portuaire de Montréal, de l’Association Minière du Québec (AMQ) et de la Société du Plan Nord. Elle est également co-présidente du Comité-conseil sur les changements climatiques du Ministre du Développement Durable, de l’Environnement, et de la Lutte contre les Changements Climatiques (MDDELCC), Monsieur David Heurtel. Elle a également récemment (2017) co-présidé le comité d’experts,  mandaté par le Ministre des Ressources naturelles du Canada, chargé d’émettre des recommandations sur la modernisation de la Loi sur l’Office national de l’Énergie (ONÉ). Active depuis longtemps dans le domaine de l'environnement, Me Lauzon a été présidente de la section Environnement, division du Québec, de l'Association du Barreau canadien. Elle possède plus de 20 années d’expérience en pratique privée principalement au sein du cabinet Lavery, de Billy, où elle a pratiqué au sein de l'équipe du Droit de l'environnement, de l'énergie et des ressources naturelles, d’abord à titre d’avocate, puis d’associée. Comme urbaniste, Hélène Lauzon a développé une expertise de tout premier plan dans le domaine de l'aménagement du territoire. Elle a, entre autres, agi comme commissaire dans le cadre de consultations publiques tenues pour l'Office de consultation publique de la Ville de Montréal.

Dominique Potelle, Chef d’ équipe-Gouvernance des ententes REP et programmes de financement, RECYC QUÉBEC
Détenant un diplôme en administration de l’Université McGill, marketing et affaires internationales, Mme Potelle possède une vaste expérience de gestion de comptes majeurs pour le secteur manufacturier des plastiques. Au cours de sa carrière, Mme Potelle a assuré la direction de plusieurs comités industriels et d’associations environnementales dans la gestion de dossiers stratégiques. Depuis son arrivée chez RECYC-QUÉBEC en 2009, elle a piloté le dossier de la responsabilité élargie des producteurs, notamment dans le domaine des produits électriques et électroniques, en participant à l’analyse et l’élaboration de lois et règlements nationaux et provinciaux et en travaillant de près avec les différentes parties prenantes. Depuis le début de l’année 2012, Mme Potelle est responsable de la gouvernance des ententes régissant la responsabilité élargie des producteurs, afin d’optimiser la mise en place des programmes de récupération et de valorisation par les entreprises, ainsi que du programme de financement depuis fin 2016.


Glenda Gies, présidente du conseil, Office de la productivité et de la récupération des ressources de l’Ontario
Glenda Gies crée Durham Recycling en 1978. Elle contribue ensuite, de concert avec les municipalités environnantes et l’administration de la région, à ancrer le recyclage dans les habitudes des particuliers et des entreprises de la région. Après avoir travaillé comme consultante indépendante pour des organisations canadiennes et étrangères, des administrations publiques et des sociétés privées, elle devient directrice générale du programme de réacheminement des déchets de l’Ontario (RDO) le 1er avril 2003. À ce titre, elle supervise la création et la mise en place de programmes de réacheminement dans les organismes de financement du secteur, conformément à la Loi sur le réacheminement des déchets. Elle quitte RDO en décembre 2010 et offre des services de consultation dans le domaine de la responsabilité des producteurs. Elle dirige, entre autres choses, des équipes chargées de créer un programme de responsabilité des producteurs d’emballages mis au rebut par les particuliers et de papier imprimé pour Multi-Material British Columbia. Ces équipes ont aussi créé un programme de gestion à responsabilité partagée visant les emballages mis au rebut par les particuliers et le papier imprimé pour Multi-Material Western. Le 30 novembre 2016, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique la nomme présidente de l’Office de la productivité et de la récupération des ressources.


Bob McDonald, Director Extended Producer Responsibility, BC Ministry of Environment & Climate Change Strategy
Bob McDonald coordonne des programmes de réacheminement des déchets en Colombie-Britannique depuis 25 ans.  Il a participé, au début des années 1990, aux tout premiers programmes de gestion responsable pilotés par le gouvernement de la C.-B. Il est récemment revenu au ministère pour diriger les quelque 21 différents programmes sur la responsabilité élargie des producteurs actuellement en place.  Au niveau municipal, où il a travaillé durant de nombreuses années, il a supervisé la mise en place de programmes similaires et de divers projets de réacheminement des déchets. Grâce à son apport, le district régional de Cowichan Valley est parvenu à l’un des plus faibles taux d'élimination des déchets par habitant au Canada. Bob McDonald y a aussi bâti un réseau local florissant d'entreprises de gestion des déchets.  Il a étudié dans des domaines variés comme le commerce, le marketing et l’administration des affaires.  Membre du conseil d'administration de diverses associations écologistes sans but lucratif actives dans la gestion des déchets, il peut tout aussi bien accompagner les entreprises du secteur privé dans l'amélioration de leur bilan écologique.

Paulina Leung, vice-présidente, Stratégie organisationnelle et développement des affaires, Emterra Group
Paulina Leung est vice-présidente, Stratégie organisationnelle et développement des affaires, d’Emterra Group. Cette entreprise familiale spécialisée dans le réacheminement des déchets et la récupération des ressources recyclables est, depuis plus de 40 ans, chef de file au Canada et dans l’État du Michigan. À la fois employée et membre de la famille dirigeante et portant plusieurs chapeaux, elle s’occupe de la croissance de toutes les entreprises d’Emterra Group, c’est-à-dire de la mise au point de nouveaux produits et services favorisant l’économie circulaire, des soumissions et de l'exécution de nouveaux contrats et de la réalisation des projets spéciaux. Ces projets portent surtout sur l’amélioration des processus organisationnels, le service à la clientèle et les technologies et les carburants verts ou de remplacement.  À plus grande échelle, elle supervise les services généraux, comme les communications, les ressources humaines et les technologies de l’information. Paulina Leung est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de la Richard Ivey School of Business de l’Unversité de Western Ontario. Elle est membre du conseil d’administration de la Société ontarienne de gestion des déchets et du Conseil du recyclage de l’Ontario et membre du comité consultatif de divers OSBL et entreprises. Elle a été invitée à participer au Printed Paper and Packaging Rapid Lab du Laboratoire d’innovation en économie circulaire, financé par The Natural Step Canada, et se rend tous les jours au travail avec bonheur.

Herman Huisman, gouvernement des Pays-Bas
Herman Huisman est expert-conseil et coordonnateur de projets internationaux à l’agence Rijkswaterstaat du ministère de l’Environnement. La Direction de la gestion des déchets est l’autorité chargée de surveiller tous les flux de déchets, de mettre en œuvre des programmes de subvention et de fournir un avis sur les politiques en la matière au gouvernement des États (préparation des énoncés de politiques et des programmes nationaux). Elle fournit également de l’information aux administrations locales et aux sociétés privées. Biologiste en environnement de formation, Herman Huisman amorce sa carrière au Conseil scientifique des politiques gouvernementales, groupe de réflexion du premier ministre des Pays-Bas. Après sept ans, il se voit confier la création de la Commission d’évaluation environnementale. En 1991, on lui demande de mettre sur pied le Bureau du Conseil de la gestion des déchets, plateforme politique de consultation et de coordination entre les autorités municipales, provinciales et nationales néerlandaises sur la gestion des déchets. En 2001, il est nommé secrétaire général du Conseil et directeur général du Bureau. En 2005, c’est la fusion entre le Bureau et l’Agence NL, agence du ministère des Affaires économiques. En 2013, la Division de l'environnement de l’Agence NL passe sous le contrôle de la Rijkswaterstaat, agence du ministère des Infrastructures et de l’Environnement. À titre de coordonnateur international, il a pris part, comme intervenant ou instigateur, à des projets en Afrique du Sud, au Brésil, en Bulgarie, au Canada, en Chine, en Colombie, aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, à Hong Kong, en Inde, en Jordanie, en Macédoine, au Maroc, au Myanmar, en Pologne, en République tchèque, en Roumanie, en Serbie, en Tanzanie, en Turquie et en Ukraine. Il a été invité comme conférencier à de nombreux congrès internationaux.


Michiel de Smet, Fondation Ellen MacArthur
Michiel De Smet est chargé de projets au sein de l’équipe de New Plastics Economy, initiative lancée par la Fondation. Combler le déficit de connaissances et amener les responsables et les organisations internationales à s’investir sont pour lui deux façons d’accélérer le passage à une économie circulaire des plastiques. Avant cela, il a travaillé comme consultant auprès de hauts dirigeants dans le privé (McKinsey & Company) et dans le social (programme pour cadres OnPurpose). Titulaire d’un doctorat en logique mathématique, il a de l'expérience en recherche fondamentale et connaît aussi les joies de l’apiculture.

Joachim Quoden, directeur général, EXPRA, Belgium
Joachim Quoden a étudié le droit à la "Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität" à Bonn entre 1987 et 1992 et a effectué son stage juridique à Bonn et à Cologne de 1993 à 1995. Entre ces placements, il a passé 4 mois au sein du ministère fédéral de l'Environnement de l'Allemagne où il travaillait sur des problèmes d'emballage, y compris l'ordonnance allemande sur les emballages. De février 1993 à juin 2006, M. Quoden a travaillé pour Der Grüne Punkt - Duales System Deutschland GmbH (DSD) à diverses fins. À partir de janvier 2001, il a occupé le poste de chef des affaires internationales de DSD et a été investi d'un pouvoir commercial général de représentation en 2003. En janvier 2001, il est également devenu secrétaire général de PRO EUROPE, l'organisation faîtière de 35 organismes de récupération d'emballages utilisant la marque Green Dot. Entre avril 2005 et février 2013, il a été nommé directeur général de cette organisation. Depuis avril 2013, il est nommé directeur général d'EXPRA - Extended Producer Responsibility Alliance - Inspiring Packaging Recycling, une nouvelle alliance de 25 organismes de récupération d'emballages sans but lucratif appartenant à l'industrie obligée de 23 pays d'Europe, du Canada et d'Israël. En plus, il travaille depuis juin 1995 en tant qu'avocat allemand indépendant spécialisé dans la législation internationale pour la responsabilité des producteurs étendus. Depuis octobre 2013, il est nommé président du Groupe de travail de l'ISWA Gouvernance et questions juridiques et, par conséquent, membre du Comité scientifique et technique de l'ISWA; Il est membre du comité consultatif du Global Product Stewardship Council (Sydney), membre du Conseil consultatif du Product Stewardship Institute (Boston) et membre du groupe d'experts EPR de l'OCDE. Il a également été expert du projet de normalisation ISO SIS / TK 165 / AG 10 Packaging and Environment qui a développé entre 2009 et 2012 des normes mondiales en matière d'optimisation, de recyclage, de réutilisation et de récupération d'énergie ISO.

Il est membre de

• l'association allemande d'avocats, http://anwaltverein.de/,
• l'association des avocats à Bonn, http://bonner.anwaltverein.de/start/start.html,
• le Product Stewardship Institute à Boston, aux États-Unis, http://www.productstewardship.us,
• le Global Product Stewardship Council, http://www.globalpsc.net,
• l'International Solid Waste Association (ISWA), http://www.iswa.org
• Association allemande pour la gestion des déchets (DGAW), www.dgaw.de
• PRO BASKETS, qui est une association pour soutenir le travail des jeunes de l'équipe professionnelle de basketball TELEKOM BASKETS BONN


Janice Noronha, Directrice, Développement durable et changement climatique, PwC
Janice Noronha est directrice au sein du groupe Risque et conformité de PwC Montréal. Elle pilote le dossier du développement durable et du changement climatique au Québec.  Elle possède plus de 20 ans d'expérience dans l’évaluation, la création et la mise en place de stratégies, programmes et systèmes de reddition de compte en développement durable. 

Elle s’est particulièrement spécialisée dans l’écologie industrielle, ayant aidé de nombreuses entreprises à mettre au point des stratégies d’utilisation des matières premières et de prévention des déchets. Sa maîtrise en écologie industrielle l’a amenée à collaborer avec plus de 500 entreprises à Darmouth (Nouvelle-Écosse) et à trouver les possibilités de réutilisation et de recyclage de certaines matières pour améliorer l’économie circulaire interentreprises dans un parc industriel. 

Après ses études, elle a continué à agir comme consultante auprès d’entreprises très variées pour les aider à intégrer certains principes de l’écologie industrielle à leur planification, à leur processus de mise au point et leur fonctionnement, et à trouver des moyens de faire avancer l’économie circulaire. Elle possède une grande expérience dans la mise en place de systèmes de gestion environnementale dans différents domaines, comme la norme ISO 14001 EMS, qui intègrent une gestion des déchets axée sur la prévention et le réacheminement ailleurs que dans les décharges.

Son expérience en développement durable couvre tout un éventail de milieux industriels et institutionnels au Canada, aux États-Unis et en Europe, dont le transport, l’aérospatial, les services financiers et le secteur des mines et des métaux. Elle est titulaire d’une maîtrise en gestion environnementale de l’Université Dalhousie et d’un diplôme d’études supérieures en administration publique et d’un diplôme de premier cycle universitaire en science de la Terre et en science politique de l’Université Laurentienne.


Dr. Sophie Bernard, professeure, Polytechnique Montréal
Titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université d’Ottawa, Sophie Bernard fait ensuite un post-doctorat à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est maintenant professeure agrégée au département de mathématiques et de génie industriel de Polytechnique Montréal. Sophie se spécialise en gestion des produits en fin de vie. Notamment elle travaille sur le remanufacturing, l’écoconception des produits et le commerce international des déchets. Elle s’intéresse particulièrement au marché illégal des déchets, à la responsabilité élargie des producteurs et aux politiques publiques associées à l’économie circulaire.


Chris Lindberg, directeur général, Circular Economy Lab de l’Ontario
Chris Lindberg dirige l’élaboration et la mise en œuvre du Circular Economy Lab, une initiative de l’organisme The Natural Steph Canada. Le Circular Economy Lab a pour mission d’accélérer la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de carbone en Ontario et ailleurs au pays. En tant que directeur général, il rapproche les organisations des secteurs public et privé pour les aider à comprendre et à exploiter le potentiel qu’offrent le développement durable et l’économie circulaire. Il a passé plus de 20 ans à créer et à mettre en œuvre les plans stratégiques, stratégies de collaboration et initiatives en développement durable dans le public et le privé. Avant de se joindre à The Natural Step Canada, il a travaillé comme spécialiste du développement durable dans diverses structures, dont la Fédération canadienne des municipalités, Golder Associés, Stratos inc. et le Light House Sustainable Building Centre. Père de deux enfants, et fier de l’être, il est diplômé de l’Université Simon Fraser.

Rachel Morier, directrice, développement durable, PAC
Rachel Morier gère les programmes de développement durable du PAC, dont les programmes PAC NEXT et PAC FOOD, qui ont pour but de favoriser la convergence d’idées et de trouver des solutions durables nous rapprochant d’un monde sans emballage et sans gaspillage alimentaire. Elle travaille au PAC depuis le lancement, en 2011, du programme PAC NEXT dès l’obtention simultanée d’une maîtrise en études environnementales de l’Université York et d’un DESS en administration et en environnement de la Schulick School of Business. Elle est aussi conférencière invitée et donne le cours Sustainable Packaging & Optimization, cours qui porte sur l’optimisation des emballages pour favoriser leur récupération efficace et réduire les déchets.


Barry Friesen, directeur général, AgriRÉCUP
Barry Friesen est directeur général d’AgriRÉCUP, un organisme sans but lucratif voué à la responsabilisation écologique par la valorisation adéquate des déchets agricoles. Sous sa direction, les programmes de l’organisme ont acquis une réputation d'excellence dans le monde entier.  Ingénieur, Barry Friesen laisse sa marque dans le domaine de la gestion des déchets depuis plus de 20 ans. Il a été récompensé à maintes reprises par le milieu et a reçu, entre autres, le prix du Dirigeant de l’année 2016. Il est membre fondateur du Canadian Product Stewardship Council, membre du conseil de l’Alberta Plastics Recycling Association et membre du Rotary Club de sa région.

Shane Hedderson, AgriRÉCUP
Shane Hedderson est directeur d’affaire pour l’Ouest canadien à AgriRÉCUP, organisme sans but lucratif sectoriel pancanadien voué à la gestion responsable des plastiques et emballages agricoles. Il représente une cinquantaine de membres actifs dans le domaine de la protection des cultures canadiennes, des engrais, des semences et de la santé animale. Il est responsable des activités quotidiennes des programmes de collecte d’emballages et de plastiques dans l’Ouest canadien, de la création de programmes, du programme interne de santé, de sécurité et de protection de l’environnement et de la gestion des matières. Il est titulaire d’un baccalauréat en études environnementales et en commerce de l’Université de Waterloo et poursuit un MBA en commerce durable à l’Université de Guelph.

Pierre De Lépinau, CEO, Adivalor, France
Pierre de Lépinau, 54 ans, est directeur général d’ADIVALOR depuis sa création, en 2001. Ingénieur Agricole de formation, il a successivement occupé des postes de management dans l’agro fourniture, en France et à l’étranger. Il s’est investi avec enthousiasme dans la réussite de l’initiative A.D.I.VALOR : elle incarne pour lui l’engagement et les valeurs de responsabilité de l’interprofession agricole française, réunissant agriculteurs, distributeurs et entreprises de l’agro fourniture.

Agriculteurs Distributeurs Industriels pour la VALORisation des déchets de l’agro-fourniture, A.D.I.VALOR est l’éco-organisme en charge de la gestion des déchets d’agro fourniture. Son action s’appuie sur l’engagement volontaire de 330 industriels ou importateurs contributeurs, 1 200 distributeurs partenaires et 300 000 exploitants agricoles. 74 000 tonnes de plastiques et d’emballages usagés sont collectés chaque année dans le secteur agricole, recyclés à 91 %.


Steve Alexander, Président, The Association of Plastic Recyclers
Steve Alexander occupe le poste de président et chef de la direction de l'Association des recyclateurs en plastique - The Voice of Plastic Recyclers - une association commerciale basée à Washington, DC dont les membres représentent plus de 95% de la capacité de traitement des plastiques postconsommateurs en Amérique du Nord. APR sert l'industrie du recyclage des plastiques en fournissant des solutions techniques et éducatives dans le but de créer une plus grande offre de matériel pour le recyclage et d'améliorer la qualité du flux d'approvisionnement existant. En outre, Alexander est le président et fondateur de The CMR Group LLC, cabinet de conseil en relations publiques et affaires publiques à Washington, DC. CMR sert de bras de gestion de l'APR. Avant de former CMR, M. Alexander a passé plus de 20 ans à représenter des clients d'entreprises et d'associations au Capitol Hill et dans State Houses à travers le pays, dont 10 ans avec Eastman Kodak Company, où il s'est spécialisé dans l'environnement, la technologie et les crédits. Il est diplômé de l'Université du Rhode Island et détient un MBA de la Sellenger School of Business au Loyola College à Baltimore, dans le Maryland.

Cynthia Dunn, superviseure de scientifiques d’expérience en environnement, CalRecycle
Cynthia Dunn dirige une équipe qui, avec ses partenaires internes et externes, supervise les activités de CalRecycle, activités régies par les lois californiennes en matière de responsabilité élargie des producteurs de moquettes et tapis, de matelas et de peinture. Elle a aussi eu à sa charge l’atteinte de l’objectif de 75 % visant les emballages depuis 2012. Elle a travaillé avec des partenaires internes et externes dans le but de réduire les quantités d’emballage dans les sites d’enfouissement de l’État. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès sciences de l’Université de l’État de San José en études environnementales et d’une mineure en technologies d’emballage.


James D Downham, PDG, PAC Packaging Consortium
Depuis 2006, Jim Downham fait progresser le domaine de l'emballage en tant que PDG de l’organisme sans but lucratif PAC, Packaging Consortium. Il a fait carrière, avant cela, dans la fabrication de matériaux et de contenants d'emballage jusqu’à se hisser à la direction d’une grande entreprise nord-américaine multi-usines de 175 millions $. En 2000, il fonde LeaderLinx, cabinet de consultation toujours dans l'emballage. En novembre 2014, Jim Downham arrive à l’apogée de sa carrière en faisant son entrée au Packaging Hall of Fame de Chicago, temple de la renommée dans le domaine de l'emballage.

Monique Oxender, chef de la direction, développement durable
En tant que chef de la direction, Développement durable, Monique Oxender dirige les efforts de Keurig Green Mountain, Inc. visant à infuser un monde meilleur. Monique s’est jointe à Keurig Green Mountain en 2012, et elle a pavé la voie pour la gestion intégrée du développement durable. Cette approche profite tant à la planète qu’à l’entreprise, et bénéficie d’un engagement important de la part de parties prenantes internes et externes. Avant de se joindre à l’entreprise, Monique a travaillé pendant huit ans chez Ford Motor Company, où elle a conçu et développé un programme de développement durable pour la chaîne d’approvisionnement couvrant les achats de 65 milliards de dollars auprès de 60 pays. Les enjeux sous sa responsabilité incluaient les droits de la personne, les empreintes carbone et eau indirectes, et la transparence des matières premières. De plus, elle a présidé plusieurs groupes de travail de l’industrie pour l’Automotive Industry Action Group (AIAG), et elle a représenté Ford auprès de groupes consultatifs de l’initiative United Nations Global Compact, de l’US State Department, du Department of Labor et de l’OECD.
En plus de ses antécédents en enseignement secondaire et en développement durable, Monique détient un MBA et une maîtrise ès sciences de l’Université du Michigan.

Ferdinand Tchounkeu, Vice-Président Technique et Qualité chez Nespresso Canada
Ferdinand Tchounkeu est Vice-Président Technique et Qualité chez Nespresso Canada. Diplômé de la Haute École d’Ingénieurs du Valais en Suisse, Titulaire d’un certificat en planification financière et d’une maîtrise en administration des affaires du HEC Montréal, il œuvre dans la gestion de projets et des opérations dans l’industrie de la transformation agroalimentaire depuis de nombreuses années autant à Montréal qu’à l’international. Il a débuté sa carrière chez Nestlé en Suisse et a piloté au cours de sa carrière de nombreux projets stratégiques à grande valeur ajoutée, y compris en matière d’environnement. De par son leadership et sa fine compréhension du marché, il est un agent de changement. Il a également contribué à la publication d’articles portant sur des méthodes d’analyses innovatrices, ainsi que sur la gestion des allergènes en procédés de transformation alimentaire.

Kim Cunningham, vice-président, marketing multicatégorie, Mother Parkers

Claudio Gemmiti, premier vice-président, Innovation et développement stratégique, Club Coffee
Depuis 2013, Claudio Gemmiti fait bouger les choses comme dirigeant du Club Coffee. Sa très vaste expérience en gestion de marque, il en fait profiter l’entreprise qui produit l’innovante dosette de café à usage unique entièrement compostable, la première du genre dans le monde. Fin stratège, il a une connaissance approfondie de la recherche et du développement de produits grand public et d’articles emballés. Avant de se joindre au Club Coffee, il a travaillé plus de vingt ans chez Loblaws Compangies ltée et chez Procter and Gambles. Ces entreprises lui doivent la rentabilité de leur croissance et la satisfaction de leurs clients et partenaires. Le parcours éloquent de Claudio Gemmiti témoigne de son sens du leadership. Il a monté des équipes d’élite à l’origine d’innovations qui ont révolutionné la mise au point de produits et la promotion de marques, et les résultats en la matière ont été convaincants.


Christina Seidel, directrice générale, Recycling Council of Alberta
Christina Seidel est titulaire d’un doctorat en gestion technique, d’une maîtrise en design de l’environnement (sciences de l’environnement) et d’un baccalauréat en génie mécanique. Elle dirige Sonnevera Internation Corp., un cabinet d’experts-conseils spécialisés dans la réduction des déchets, et le Recycling Council of Alberta. Grande amoureuse de la campagne, elle a choisi de vivre à la ferme près de Bluffton (Alberta). Elle y élève, avec sa famille, des chevaux à sang chaud et profite du plein air à fond.

Geoff Love, président, Love Environment
Président de Love Environment, Geoff Love œuvre comme consultant dans le domaine de la responsabilité des producteurs et du recyclage depuis le début des années 1980. Il a cofondé REP Canada (Responsabilité élargie des producteurs Canada) en 2011. Il a travaillé sur des projets de réacheminement des déchets et de REP dans toutes les provinces canadiennes et partout en Europe.  Ancien président du conseil de la Pollution Probe Foundation et des Ami(e)s de la Terre Canada, il fait avancer le dossier des changements climatiques depuis plus de 25 ans. il vit à Stratford (Ontario) et est membre du Comité consultatif sur le transport actif et le Comité de l’énergie et de l'environnement de la ville. Il codirige une agence de recrutement spécialisée dans les domaines de l’environnement, des technologies vertes et du développement durable.


Mark Badger, Executive Vice President, Canada Fibers - Urban Resource Group

Elena Papakosta, directrice, conformité environnementale, Dell inc.
Elena Papakosta est, depuis 2008, directrice, conformité environnementale pour le Canada chez Dell inc. À ce titre, elle a dirigé la mise en application de la règlementation provinciale sur le recyclage ce qui comprend l’interprétation des lois et règlements, la planification des services et la mise en place des processus et systèmes d’information et de communication. Elle est aussi responsable à l’échelle mondiale de l’élaboration des normes de fin de vie en conformité avec les normes d’approvisionnement écologiques EPEAT. Elena Papakosta a représenté Dell auprès de nombreux conseils d’administration privés et provinciaux en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, en Nouvelle-Écosse et en Ontario en matière de conformité environnementale et de recyclage responsable d’appareils électroniques dans le secteur des technologies de 2009 à 2012. Avant de se joindre à Dell, elle a passé dix ans en marketing et en gestion de projets TI chez Telus Communications à Burnaby (Colombie-Britannique). Elena Papakosta est gestionnaire de projets certifiée et praticienne ITIL. Elle a étudié en marteking et en programmation informatique à l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique et œuvre comme bénévole pour diverses causes, comme celles de la Fondation du cancer, la Société canadienne de la sclérose en plaques, la Société de l’arthrite et le Boys & Girls Club à Langley (Colombie-Britannique) où elle vit et travaille.

Tonny Colyn, directrice nationale, l’Armée du Salut
Chef d’équipe accomplie et experte dans le domaine du commerce de détail d’occasion, Tonny Colyn possède une trentaine d’années d'expérience dans la mise sur pied de systèmes organisationnels, la création plans de vente au détail et l’établissement de partenariats locaux. Au Service national de recyclage de l’Armée du Salut depuis 2013, elle est l’actuelle directrice nationale, Acquisition de produits. Elle a puisé, de ses cinq ans passés à Habitat pour l’humanité, une connaissance approfondie de la liquidation des biens et de l’immobilier. Au service des entreprises et des donateurs des quatre coins du Canada, Tonny Colyn nourrit, au travail comme dans la vie, une réelle passion pour les magasins d’occasion et le recyclage des tissus, qui symbolise bien ce qu'est la gestion responsable de l’environnement.

Meena Hassanali, directrice des programmes sectoriels, Provision Coalition
Comme directrice des programmes sectoriels, Meena Hassanali s’occupe de l'exécution des programmes sectoriels et de l’offre des ressources, d’ailleurs primées, de la Provision Coalition, dont le programme Processing Food Sustainably. Elle possède plus de 13 ans d’expérience dans la mise en œuvre de programmes de développement durable, période pendant laquelle elle a aidé les petits et grands fabricants à instaurer des pratiques écologiques bénéfiques sur le plan environnemental, social et commercial. À la Provision Coalition, elle coordonne les efforts de concertation en matière de politiques publiques menés dans le secteur de la fabrication de produits alimentaires et de boissons. Elle y dirige aussi le projet anti-pertes et anti-gaspillage alimentaire qui rassemble tous les acteurs de la chaîne de valeur en vue de trouver une solution aux 31 milliards $ d’aliments gaspillés chaque année au Canada. Passionnée par la raison d’être de la Provision Coalition, elle continue à jouer un rôle de premier plan dans l’établissement de partenariats stratégiques avec les entreprises, les organes publics et les organisations non gouvernementales. Elle est titulaire d’un baccalauréat de l’Université de Toronto en science de l’environnement et d’une maîtrise en études environnementales de l’Université York.